Préambule

Inscrivez-vous aujourd’hui / Register today
https://www.facebook.com/events/612792552518583/

Monument de Chipoudie pour honorer la présence des familles acadiennes à Riverside-Albert dans le comté d’Albert

En 2015, mon frère Paul et moi décidons d’aller à la découverte des anciens établissements acadiens le long du littoral du sud-est du Nouveau-Brunswick dans une ancienne colonie appelée aujourd’hui Chipoudie qui entoure le village de Riverside-Albert. Bien que plusieurs personnes ignorent encore la présence des communautés acadiennes établies le long du littoral de la baie de Chipoudie dans le comté d’Albert, le recensement de 1755 confirme qu’on y retrouvait 77 familles acadiennes réparties entre 26 noms de famille pour un total de 425 habitants. Parmi les nombreuses familles qui y habitaient, nous avons agréablement appris la présence des familles Savoie et Thibodeau, nos ancêtres. Sur le coup, nous avons décidé de prendre les moyens pour faire connaître cette communauté qui nous semblait avoir été oubliée. 

Aspirant d’abord à ériger un monument des Savoie, nous avons constaté l’ampleur de ce projet ambitieux, car il nous fallait non seulement trouver un terrain pour installer le monument, mais aussi nous en occuper une fois en place. Sans abandonner notre rêve initial de mieux faire connaitre cette ancienne région acadienne, nous avons eu la merveilleuse idée d’un monument pour commémorer toutes les familles acadiennes qui vivaient dans cette région entre 1700 et 1755. C’est dans ce contexte que j’ai fait appel au maire du village de Riverside-Albert qui a accueilli l’idée comme une recette favorable autant pour le village que pour notre projet.  

Dès lors, Paul et moi avons conçu un plan d’action et fait appel à un groupe de travail formé des personnes représentant les familles acadiennes pionnières de cette région afin de définir la vision et d’organiser une collecte de fonds visant l’achat du monument. Le comité se composait des personnes suivantes : Wilfred Savoie, Dolores Breau, Nicole Breault Marquis, Yvon Comeau, Ronald Martin, Paul Savoie, Ernest Thibodeau, Fernand Thibodeau. On y ajouta plus tard Roger Martin, Hélène Dupuis et Anne-Marie LeBlanc. La rencontre avec le conseil de village de Riverside-Albert a rapporté des fruits, car nous avons maintenant un terrain pour notre monument qui sera entretenu par le village. Un comité mixte de quelques membres du Village de Riverside-Albert et du groupe de travail a été formé pour organiser les préparatifs quant à la cérémonie du dévoilement du monument incluant les divertissements de l’après-cérémonie.  

La réalisation de ce projet est le fruit d’un travail collectif de gens représentant quelques-unes des familles pionnières entre autres Blanchard, Boudreau, Breau, Brossard, Brun, Comeau, Forest, Girouard, Gaudet, Léger, Martin, Saulnier, Savoie, Thibodeau, etc. Ce monument, dont le dévoilement est prévu le 16 aout 2019, permettra non seulement de sensibiliser la population à la présence des familles acadiennes établies le long du littoral de la baie de Chipoudie entre 1700 et 1755, mais aussi de commémorer Pierre Thibodeau, fondateur de cet établissement. En plus de permettre une meilleure appréciation de la richesse de l’histoire locale, ce monument contribuera à la mémoire collective pour les millions d’Acadiennes et Acadiens de la diaspora.  

Dans un communiqué de presse en date du 12 juin 2017, on lisait ce qui suit : 

Un groupe de travail pour le Monument de Chipoudie se réjouit de la décision du Conseil du village de Riverside-Albert d’accueillir le monument. « Nous sommes heureux de recevoir le Monument de Chipoudie afin d’honorer les familles acadiennes qui s’étaient installées dans la région de Shepody. Elles ont travaillé fort à transformer les marais en terrain fertile en aménageant les digues, » exprime Jim Campbell, maire du village de Riverside-Albert. Le président du groupe de travail, Wilfred Savoie, précise : « Ce partenariat démontre que le monument aura sa place au plein cœur du village dans le Parc McClelan (Route 114) et reflétera les valeurs familiales du peuple acadien ».  

Avec un peu de bonne volonté de part et d’autre, je conviens que cette collaboration entre nos deux communautés linguistiques pourrait servir d’exemple à d’autres dans le but de développer des relations « gagnant-gagnant ».  

Un gros merci aux donateurs sans qui ce projet n’aurait jamais vu le jour. 

Wilfred Savoie, président du groupe de travail